dimanche 26 février 2012

Canal Savoir en numérique

Et oui! La transition est finalement complétée dans la grande région de Montréal.

Depuis le le 23 février à 16h29, le Canal Savoir diffuse au format numérique à la position 29-1. L'antenne de transmission faible puissance est située sur la tour principale de l'UdeM (université de Montréal). Comme les travaux extérieurs sur la tour ne sont pas complété, ils devront interrompre le signal durant les jours de semaine lorsqu'il y a des travailleurs sur le chantier.

Malgré sa faible puissance de signal, je confirme la réception de ce canal jusqu'à Saint-Calixte près de Sainte-Sophie (frontière entre la région des Laurentides et de Lanaudière). Ce canal sera le canal local le plus difficile à capter pour la majorité des gens. Le canal V (35-1) demeurera le second plus difficile à capter dans la région. Les gens demeurant dans un large couloir entre le Mont-Royal et le Mont-Saint-Bruno ne pourront pas capter Canal Savoir.

Le format de l'image transmis est en 480i. Il est donc en définition standard comme à l'époque des signaux analogiques. Mais la neige en moins ;-)

Pour syntoniser ce nouveau canal, veuillez effectuer un balayage (scan) des signaux à l'aide de votre télé numérique ou votre convertisseur.

Bonne télé (HD ou non) sans frais mensuels ;-)

2 commentaires:

Mirakel75 a dit…

L'exemple de CJNT (Métro14) nous a prouvé que l'on peut atteindre la majorité des Montréalais avec une antenne de faible puissance, à condition que celle-ci soit positionnées adéquatement, soit sur le sommet du Mont-Royal.

Les émetteurs de CFTU (Canal Savoir), CIVM (Télé-Québec) et de CFJP (V) n'y sont pas, ce qui n'est pas sans causer des ennuis de réception pour plusieurs.

Et tant qu'à diffuser à 480i, n'aurait-il pas été stratégique de créer un sous-canal de CIVM pour le Canal Savoir ? Mieux, on aurait pu déployer cette stratégie à l'ensemble du réseau de Télé-Québec, ce qui aurait permis une couverture sur tout le territoire habité du Québec.

Éric Paré a dit…

@Mirakel75
Je suis d'accord avec toi. Le Canal Savoir aurait pu profiter du réseau de transmission de Télé-Québec partout au Québec en ayant un sous-canal "X-2". Ce serait une façon économique de transmettre ce canal dans les principales régions du Québec. Espérons que les dirigeants de Canal Savoir lisent ce blob ;-)